Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel ?

Maux de tête, douleurs musculaires, irritabilité... vos règles n’arrivent pas toutes seules. Avec elles, vient son lot de désagréments. Découvrez nos astuces pour lutter contre les symptômes du syndrome prémenstruel.

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel ?

Quels sont les symptômes du syndrome prémenstruel ?

Bien des femmes éprouvent des symptômes d’inconfort les jours qui précèdent leurs menstruations. Chez près de 20 à 30 % des femmes, ces symptômes sont suffisamment intenses pour interférer avec leurs activités quotidiennes. La définition du SPM se base sur le caractère cyclique de ces manifestations. L’apparition d’une série de symptômes à chaque mois, ou presque, avec plus ou moins d’intensité caractérise un syndrome prémenstruel.

Bien que le syndrome prémenstruel soit plutôt commun, les symptômes physiques et émotionnels du SPM peuvent être difficiles à gérer :

  • Les symptômes physiques : les symptômes physiques peuvent varier selon les femmes. Cependant, dans la majeure partie des cas, il s’agit de douleurs aux seins, d’un manque d’énergie accentué, de douleurs en bas du dos ou en bas du ventre, de petites fringales (vous savez, ce moment où le chocolat devient une obsession !) ou encore de ballonnements.
  • Les symptômes touchant à l’émotionnel : les symptômes touchant à l’humeur et au comportement vont de la difficulté à se concentrer, à l’irritabilité en passant par l’anxiété.

Bien qu’on ne sache avec certitude les raisons exactes du syndrome prémenstruel, on peut néanmoins affirmer que l’équilibre hormonal entre œstrogènes, prolactine, progestérone et mélatonine est mis en cause.

Comment soulager le syndrome prémenstruel ?

Les manifestations cliniques apparaissant les jours précédant les règles sont bien réelles. Cependant, le syndrome prémenstruel n’est pas une fatalité. Voici nos quatre astuces pour lutter efficacement contre le SPM.

1- Adaptez votre alimentation

Pour bien des maux, l’assiette est la clé ! On ne le répètera jamais assez : manger sainement permet d’éviter l’inflammation et d’apporter à votre corps tout ce dont il a besoin pour lutter contre le SPM. Évitez les graisses saturées et les produits laitiers et mangez moins salé et moins sucré. Pour déjouer les fringales, mangez des repas équilibrés régulièrement et des collations.

Apprenez-en plus sur les aliments à privilégier pendant les règles.

2- Bougez !

Pratiquer une activité physique régulière, notamment des exercices qui augmentent l’irrigation sanguine des différents organes et aident ainsi à régulariser la fluctuation des hormones. Il peut s’agir du vélo, de la marche, du jogging ou encore de la natation, à condition d’être bien protéger avec un tampon bio hello serena !

3- Se faire aider par la technologie

Finies les bouillottes posées sur le bas-ventre ou les boîtes d'anti-inflammatoires pour soulager les douleurs liées au SPM. Depuis peu, la technologie s’est mise au service des femmes, pour notre plus grand bonheur. C'est ainsi que l'impulsion électrique envoyée par Livia à travers la peau est née. Grâce à l’électrostimulation, Livia empêche la transmission du message “douleur” au cerveau. Le tester c’est l’approuver !

4- Accordez-vous du temps

Et si vous profitiez de cette période délicate pour vous accorder du temps ? Pensez à vous, à vos besoins et à vos envies. Réorganisez votre emploi du temps si vous le pouvez, ménagez-vous du temps pour vous détendre et vous relaxer. Évacuez les tensions nerveuses grâce à la relaxation, au yoga, ou tout simplement en vous réservant un temps de repos au cours de la journée. Pourquoi ne pas planifier un soin du visage maison ? Bye bye anxiété, hello sérénité !

Pourquoi ne pas lire un autre article de la catégorie Dear Uterus ?

Ask Serena

Hello Serena, j’ai une question pour toi... Un sujet vous tient à coeur ? Par ici les suggestions !